Voiture électrique : comment choisir son assurance auto ?

Souscrire une assurance pour voiture électrique est une obligation légale pour tout propriétaire de véhicule électrique ou hybride. Au même titre qu’un contrat classique, le conducteur peut opter soit pour une assurance au tiers, une formule intermédiaire ou un contrat tous risques. En plus de ces couvertures, assurer un véhicule électrique donne droit à des garanties spécifiques comme la couverture de la batterie en cas de panne. Comment fonctionne l’assurance auto électrique ? Combien coûte-t-elle ? Que faire en cas de refus ? Ce guide vous propose toutes les réponses à vos interrogations concernant l’assurance d’un véhicule électrique.

L’assurance pour voiture électrique est-elle obligatoire ?

L’assurance pour voiture électrique est obligatoire au même titre que celle d’un véhicule à moteur thermique (essence ou diesel). La loi du 27 février 1958 du Code des assurances stipule clairement que tout véhicule terrestre à moteur doit être couvert d’au moins par la responsabilité civile. Cette règlementation concerne plusieurs types de voitures :

  • A usager particulier,
  • Sans permis,
  • Utilitaire,
  • Remorque.

En plus de cette obligation légale, il faut rappeler qu’un véhicule électrique coûte cher et ses composants le sont encore plus, notamment la batterie. Au moindre souci technique ou en cas d’accident, les frais de remplacement ou de réparation des pièces hors d’usage sont exorbitants. C’est l’une des raisons pour lesquelles le choix d’une assurance auto pour voiture électrique est crucial, à défaut de quoi le préjudice financier peut être élevé. 

Dans tous les cas, l’assurance auto électrique est le sésame de tout conducteur qui souhaite circuler librement sur le territoire. Elle permet également de couvrir d’éventuels dommages causés à autrui.

Assurance auto pour véhicule électrique : quelle formule choisir ?

En principe, les offres d’assurance auto pour véhicule électrique ressemblent aux formules classiques destinées aux voitures thermiques, mais à quelques différences près. Selon ses besoins et ses attentes, l’automobiliste peut choisir entre un contrat au tiers, au tiers plus ou tous risques. Il suffit d’utiliser un comparatif d’assurance auto comme Mon Gustave pour trouver la meilleure offre.

L’assurance au tiers pour véhicule électrique

L’assurance auto électrique au tiers est la formule de base que tout propriétaire de véhicule électrique doit au moins souscrire. On parle également de garantie responsabilité civile (RC) dans la mesure où elle couvre uniquement les dommages corporels et matériels causés au tiers.

Le contrat au tiers est parfaitement adapté dans l’un des cas suivants :

Il est également préférable de souscrire une assurance au tiers lorsque sa voiture électrique ne roule que rarement ou très peu.

Bon à savoir : il faut souligner que ce type d’assurance ne couvre pas les dommages que le conducteur ou son véhicule électrique pourraient subir. Autrement dit, seuls les sinistres causés aux tiers sont pris en charge par l’assureur.

L’assurance au tiers plus

Aussi appelé assurance intermédiaire, l’assurance au tiers plus offre un niveau de garantie plus étendu que le contrat au tiers classique. Parmi celle-ci :

  • Vol et incendie : l’assureur indemnise le propriétaire du véhicule électrique en cas de tentative de vol ou d’un incendie de celui-ci. C’est également le cas lorsque la voiture a disparu après un vol.
  • Bris de glace : en cas de vandalisme ou d’un acte de malveillance sur la voiture électrique, l’assurance prend en charge les frais qui en découlent.
  • Catastrophe naturelle et tempête : cette garantie couvre les dégradations engendrées par un évènement climatique.

Assurer sa voiture électrique avec la formule intermédiaire s’avère être une solution intéressante. En effet, il est possible de souscrire à des extensions supplémentaires telles que l’assistance 0 km et l’assistance accident.

Attention : bien que l’assurance au tiers plus offre une couverture relativement étendue, l’automobiliste devra souscrire à des garanties optionnelles pour assurer davantage son véhicule électrique.

L’assurance auto électrique tous risques

Comme son nom le laisse entendre, l’assurance auto électrique tous risques propose toutes les garanties possibles. Celles-ci incluent en même temps les couvertures de la formule basique et celles de l’assurance intermédiaire.

Dans le détail, le contrat tous risques prend en charge les dégâts matériels et/ou les blessures corporelles que l’assuré peut subir. L’indemnité s’étend également sur :

  • Le vol et/ou la dégradation de la voiture électrique (accident, incendie) ;
  • Les dégâts subis par la voiture électrique en cas de catastrophe naturelle (ou technologique).

Cette formule convient surtout aux propriétaires de :

  • Un véhicule neuf : électrique, hybride, SUV.
  • Un véhicule doté de technologies modernes : les voitures électriques et hybrides sont équipées de pièces innovantes et technologiques. Le remplacement de celles-ci n’est pas toujours évident et une assurance au tiers ne suffirait pas.

Assurer un véhicule électrique avec une garantie plus complète permet au propriétaire de couvrir tous ses besoins. Cela est d’autant plus vrai pour ceux qui parcourent plusieurs kilomètres par jour.

A retenir : un automobiliste ayant résilié son assurance auto au tiers pour souscrire à un contrat tous risque devra s’attendre à un coût élevé. En effet, cette formule est la plus chère en matière d’assurance auto. Il est toutefois possible de trouver une offre plus abordable en utilisant un comparateur d’assurance voiture.

Quelles sont les couvertures spécifiques aux voitures électriques ?

Les besoins d’un conducteur d’une voiture électrique ne sont pas les mêmes que ceux d’un propriétaire d’une voiture thermique classique. Certains assureurs ont donc revu leurs offres en proposant des garanties plus adaptées dans leur contrat d’assurance pour voiture électrique.

Les garanties spécifiques

Comme nous l’avons évoqué précédemment, l’assurance auto électrique comprend des garanties particulières telles que :

  • L’assistance 0 km : en cas de panne électrique, cette garantie permet à l’assuré de profiter d’un dépannage, même à quelque mètre de chez lui. Elle peut inclure la prise en charge de la batterie, son remplacement ou sa réparation.
  • L’assistance auto : en cas d’accident, un service de dépannage, de remorquage ou de remplacement de voiture est mis à disposition du conducteur. À la différence de l’assistance 0 km, la prise en charge est limitée entre 30 à 50 km du domicile de l’assuré.
  • La garantie véhicule de remplacement : aucun automobiliste n’est à l’abri d’une panne sur les routes. Cette garantie permet à l’assuré de conduire un véhicule « de courtoisie » jusqu’à ce que sa voiture électrique soit réparée.
  • L’option valeur à neuf : en cas de sinistre, l’assuré bénéficie d’un remboursement total des frais de réparation de sa voiture. Il profitera également d’une indemnisation du coût d’achat du véhicule.

Assurance recharge à domicile

Les véhicules électriques fonctionnent exclusivement grâce à une batterie intégrée. Qui dit batterie, dit autonomie limitée, c’est pourquoi il est nécessaire d’installer une borne de recharge chez soi.

Celle-ci peut être couverte par le contrat multirisque habitation dans le cas où elle est fixée ou intégrée au logement de l’assuré. Si elle est positionnée à l’extérieur, il faudra souscrire une garantie optionnelle pour les installations extérieures.

Avant d’assurer sa voiture électrique, il convient de bien vérifier les clauses du contrat, car certaines offres peuvent inclure une assurance pour les bornes de recharge à domicile.

Assurance batterie

Avec le moteur, la batterie fait partie des organes principaux d’une voiture électrique. Pour des raisons économiques, certains automobilistes privilégient la location de batterie lors de l’achat de leur véhicule électrique. Cette option permet d’économiser jusqu’à 40% sur son budget auto, soit en moyenne 8000€ pour une citadine telle que la Renault Zoé. En contrepartie, l’acheteur profite d’un suivi complet de son équipement : assistance en cas de panne, changement de la batterie, etc.

En revanche, il est possible d’acheter un véhicule électrique dans toute son intégralité, c’est-à-dire avec la batterie. Dans cette optique, le propriétaire est tenu de couvrir celle-ci contre les problèmes techniques. Lors de la souscription du contrat d’assurance, il peut faire une demande d’extension de garantie dédiée à la couverture de la batterie en cas de détérioration.

Bon à savoir : assurer un véhicule électrique ne se fait pas à la hâte. Il est vivement recommandé de bien vérifier le réseau de réparateurs conventionnés indiqués dans le contrat d’assurance. En effet, les garagistes agréés pouvant intervenir sur une voiture électrique sont encore moins nombreux, alors autant se renseigner pour éviter les désagréments.

Combien coûte une assurance pour voiture électrique ?

Contrairement à certaines idées reçues, une assurance pour voiture électrique peut coûter jusqu’à 50% moins cher que celle d’une voiture thermique. Un tel écart de prix s’explique notamment par le fait que le risque d’accident est moins important avec les véhicules électriques. En effet, ceux-ci sont encore limités à des trajets relativement courts, ce qui réduit considérablement les sinistres.

D’autres paramètres impactent également le prix des contrats d’assurance auto électrique. Dans le cadre du développement durable et de la protection de l’environnement, certains assureurs soutiennent l’évolution des véhicules électriques en proposant des tarifs attractifs, voire des remises ou des chèques cadeaux d’une centaine d’euros.

Face à la diversité des offres d’assurance auto électrique actuelles, il n’est pas toujours aisé de trouver la formule la plus adaptée. D’où l’intérêt de réaliser plusieurs devis en utilisant un comparateur d’assurance voiture comme Mon Gustave. Les démarches sont simples, rapides et entièrement gratuites.

Assurance voiture électrique : que faire en cas de refus de couverture ?

Ce n’est pas parce que l’automobiliste conduit une voiture électrique qu’il sera obligatoirement couvert. Lorsque l’assureur juge que son profil est à risque, il est en mesure de refuser de l’assurer. C’est par exemple le cas d’un conducteur responsable d’infractions à répétition ou d’accidents graves au Code de la route.

En cas de refus de la part d’un ou plusieurs assureurs, le propriétaire peut saisir le BCT (Bureau central de tarification) pour assurer sa voiture électrique. Dans ce cas, il ne pourra bénéficier que d’une couverture basique (responsabilité civile).

Le recours au BTC doit se faire dans les 15 jours qui suivent le refus de couverture. La demande peut se faire par lettre recommandée avec accusé de réception ou via un courrier électronique comportant les documents suivants :

  • Un exemplaire de proposition d’assurance ;
  • Le devis d’assurance, et éventuellement la lettre de refus ;
  • Le relevé d’information de l’ancien assureur ;
  • Une photocopie du permis et de la carte grise de l’assuré ;
  • Le dernier avis d’échéance du contrat d’assurance auto.

Si cette démarche vous semble compliquée, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous accompagner.

Les points de vigilance avant d’assurer sa voiture électrique

Les démarches de souscription à une assurance pour voiture électrique sont légèrement différentes que celles d’un véhicule classique. Vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments avant de signer votre contrat. Vérifiez que celui-ci comprend :

  • Une assistance 0 km en cas de panne électrique ;
  • Un remorquage de la voiture jusqu’à une borne de recharge adaptée.

Si vous venez d’acheter un véhicule électrique neuf, il est plus judicieux de souscrire à une assurance auto électrique tous risques. Grâce à cette formule, vous bénéficierez d’une couverture contre le vol et les réparations des pièces en cas de sinistre.

Dans le cas où vous louez la batterie de votre voiture électrique, vous devrez l’assurer, car le contrat de location ne prend pas en charge les batteries en cas de sinistre. Néanmoins, certains organismes de financement peuvent proposer une garantie « Perte financière » pour couvrir les batteries en location.

Sachez entre autres que les risques d’électrocution ou d’électrisation lors de la recharge sont pris en charge par la garantie du conducteur. Inutile de souscrire à une couverture supplémentaire, car ce type de garantie est déjà incluse dans les contrats d’assurance auto au tiers et tous risques.

comparateur-assurances-voiture-electrique