Souscrire une MRH avec une néo-assurance, une bonne idée ?

Pour protéger son logement, l’éventail d’assureurs est bien large. Ces dernières années, de nouveaux acteurs sont venus compléter le marché et notamment sur le terrain de la multirisque habitation. Qui ? Les néo-assurances. Mon Gustave vous explique leur fonctionnement et leurs atouts de séduction. 

Multirisque habitation, comment fonctionnent les néo-assurances ? 

Dans le domaine de la multirisque habitation comme dans d’autres, les néo-assurances se caractérisent par le fait d’être des applications digitales. Leurs services sont ainsi accessibles sur une interface en ligne, à partir de tous types d’équipements informatiques (smartphone, tablette, ordinateur). À n’importe quel moment du jour ou de la nuit, un assuré peut obtenir un conseil, une information, gérer ses contrats ou même un sinistre. 

Comment une néo-assurance protège ?

Comme un assureur « classique », une MRH souscrite auprès d’une néo-assurance couvre les garanties habituelles. Un contrat va intégrer : responsabilité civile, protection de biens mobiliers, dégât des eaux, bris de glace, incendie, catastrophe naturelle, etc. 

Si c’est pareil, pourquoi donc opter pour un de ces acteurs ? 

Réaliser des économies sur sa MRH

Les néo-assurances sont compétitives au niveau de leurs tarifs. A contrario des compagnies d’assurance historiques, leur structure est réduite. Pour fonctionner, elles ont besoin de moins de personnel. Ainsi, leurs offres sont plus économiques. Puis, en tant que nouveaux entrants, elles ont besoin d’attirer des clients pour croître et n’hésitent pas à pratiquer des prix bas. 

Pour les consommateurs, cela se traduit par des cotisations moins chères ou par plus d’options et donc une meilleure protection.

Souscrire une MRH souple

L’autre point fort d’une multirisque habitation souscrite via une néo-assurance, c’est son agilité. On le disait plus haut, il est possible de gérer son contrat et ses éventuels sinistres à tout moment. Pratique. Ceci étant, au moindre doute, vérifier une garantie, le montant de ses cotisations, la valeur des biens protégés ne prend que quelques secondes. Idem, en cas de besoin d’une attestation, trois clics suffisent pour l’éditer.

Il est, par ailleurs, inutile de prendre rendez-vous avec un conseiller pour modifier sa MRH. L’assuré opère les changements lui-même s’il souhaite, par exemple, faire évoluer le montant de sa franchise, ajouter une option, ou même résilier son contrat d’assurance. À ce propos, certaines néo-assurances permettent d’effectuer la rupture de son assurance habitation à tout moment, sans durée d’engagement minimale. 

Que faire en cas de sinistre ?

Encore une fois, comme avec un assureur « classique », il suffit de déclarer le sinistre. Seule différence, la démarche se fait 100 % en ligne. Le cas échéant, l’assuré scanne ses justificatifs. La procédure de prise en charge commence ensuite. 

Par où commencer pour souscrire une MRH auprès d’une néo-assurance ?

Première étape, comparer les offres. Luko, Leocare… plusieurs néo-assurances sont partenaires de Mon Gustave et proposent des offres particulièrement intéressantes. Pour y accéder, c’est simple, il suffit de compléter un formulaire en ligne. 

Au moment de le remplir, il est vraiment important de prendre le temps de sélectionner les garanties dont on a besoin. Elles impactent directement le prix des cotisations et bien sûr le niveau de protection.