Retraite et mutuelle santé : comment bien choisir ?

Le passage à la retraite est une phase importante de la vie. Durant cette période la question de la mutuelle santé se pose. De quelle manière l’assurance santé est-elle impactée ? Est-ce qu’il est possible de conserver une mutuelle d’entreprise ? Comment choisir une complémentaire santé adaptée à ses besoins et à son budget ? Mon Gustave vous donne quelques conseils et astuces pour vous aider à faire votre le meilleur choix.

Faire le point sur ses besoins

Avec l’âge, la santé se détériore et les besoins en matière de couverture médicale augmentent. Les consultations se font plus fréquemment et les besoins en appareillages divers sont plus importants. Il est donc recommandé d’anticiper de la manière la plus précise possible ses frais de médicaux en se posant les bonnes questions :

  • Avez-vous besoin de lunettes ?
  • Des prothèses auditives vous sont-elles nécessaires ?
  • Devez-vous consulter un kinésithérapeute ou un dermatologue ?
  • Allez-vous avoir besoin d’interventions dentaires ?
  • Prévoyez-vous de consulter des médecins spécialistes ?
  • L’hospitalisation est-elle à envisager ?
  • Etc….  

Les interrogations sont nombreuses mais essentielles pour vous garantir un meilleur remboursement de vos soins et pensez sereinement à l’avenir. Pour cela deux cas de figure s’offrent aux seniors : conserver sa mutuelle d’avant la retraite ou choisir une nouvelle couverture santé beaucoup plus complète et adaptée à l’âge.

Maintenir sa mutuelle santé d’entreprise, une bonne option ? 

La loi Evin du 31 décembre 1989 stipule qu’au passage à la retraite, il est possible pour un salarié de garder à titre individuel la complémentaire santé de son entreprise. Le maintien de cette couverture santé n’est pas obligatoire mais pour en bénéficier une demande doit être faite à son employeur 6 mois avant son départ.

En cas de maintien de la complémentaire santé collective de son entreprise, les termes de cotisations et de garanties restent en général inchangés. Mais attention, la facture peut être salée. Pendant la première année, le montant de la cotisation se fait sans majoration. Par contre, les primes augmentent au fur et à mesure des années : 25% en n+2, 50% en n+3 et à partir de la quatrième année, l’assureur peut augmenter la cotisation sans mettre de plafond.

Un jeune retraité aura donc tout intérêt à changer sa mutuelle par un contrat beaucoup plus adapté à son budget et ses besoins. Pour trouver la meilleure offre, il est préconisé d’étudier les différentes offres du marché en comparant les devis de mutuelle retraite.

La mutuelle santé senior : les garanties à privilégier pour faire son choix

Lorsque l’on est à la retraite où que l’on est sur le point d’y être, il est préconisé d’être attentif aux remboursements :

  • des soins courants
  • des implants et prothèses dentaires
  • des frais auditifs
  • des frais d’hospitalisation

Ses garanties sont jugées indispensables. D’ailleurs, pour vous prémunir d’éventuelles dépenses additionnelles, les offres de mutuelle peuvent être complétées par d’autres options comme la garantie viagère, le remboursement des médecines douces, des cures thermales, etc.

Le comparateur d’assurance Mon Gustave peut vous accompagner dans le choix d’une offre adaptée à vos besoins. Elle vous permet de comparer en un coup d’œil les garanties de plusieurs dizaines de contrats d’assurance et cela en respectant vos contraintes budgétaires.

retraite-et-mutuelle-sante-comment-bien-choisir