Confinement, voiture parquée, peut-on demander une remise sur son assurance auto ?

Combien de temps avez-vous laissé votre voiture au garage pendant les confinements de 2020 ? Preniez-vous la route pendant ces périodes ? Ça vaut peut-être le coup de demander une remise sur le tarif de votre contrat d’assurance auto tous risques ou au tiers. Mon Gustave, votre comparateur d’assurances auto, vous explique comment. 

Pourquoi négocier une remise sur sa prime d’assurance auto ?  

Cette idée est bien sérieuse, soufflée par UFC-Que Choisir. Selon l’association de consommateurs, les confinements de 2020 ont permis aux assureurs de réaliser une économie estimée à 2,2 milliards d’euros. Autre chiffre dans son viseur, la chute de 14% des accidents sur l’année (avant le reconfinement de novembre 2020). Pour l’association, pas de doute, les assureurs détiennent un trop perçu (moins d’accidents = moins de remboursements). Et par ailleurs, comme tous les ans, les prix des cotisations ont encore prévu d’augmenter en 2021, de 1,5 à 2% ? Si vous trouvez que c’est un peu fort, un article du code des assurances (L113-4) va vous plaire  

Ce que dit la loi 

« L’assuré a droit en cas de diminution du risque en cours de contrat à une diminution du montant de la prime. Si l’assureur n’y consent pas, l’assuré peut dénoncer le contrat. » 

Réactions des assureurs 

Spontanément, vis-à-vis de la baisse des risques de cas de sinistres sur la route, certains assureurs ont, d’eux-mêmes, revu leur tarif. C’est le cas de plusieurs grandes compagnies. Celles-ci ont immédiatement témoigné leur solidarité envers les automobilistes et ont remboursé une partie des cotisations. En moyenne, ces remises se sont élevées à une cinquantaine d’euros. Autre forme de réaction, celle d’assureurs qui ont préféré annoncer un gel des cotisations pour l’année à venir. 

Quand l’assurance ne réagit pas

Vous n’avez pas eu de ristourne, aucune information ? Tout n’est peut-être pas perdu si vous jouez la carte de la négociation. Le principe, vous l’imaginez, est de vous tourner vers votre assureur ou votre courtier et de lui demander une baisse de tarif. N’y allez pas les mains vides. Avant tout, télécharger sur le site de l’association UFC-Que Choisir, cette lettre. Tout le travail y est mâché, avec un bref rappel du contexte, l’article du code des assurances.

Est-ce que ça fonctionne ? De nombreux assurés ont reçu un geste commercial en retour. Quoi qu’il en soit, si vous n’y parvenez pas, faites tapis. Abattez à présent la carte mise en concurrence. En effet, si certaines compagnies d’assurances ne récompensent pas toujours leurs clients fidèles, elles peuvent se montrer très intéressantes avec des clients sans historique. Changez donc de statut, redevenez un petit nouveau. 

comparateur assurances auto